Article

La Politique concernant les aliments et les boissons dans les écoles : une nouvelle façon de voir les aliments et les boissons vendus dans les écoles



Dès septembre 2011, tous les aliments et les boissons vendus dans les écoles primaires et secondaires publiques devront satisfaire aux normes figurant dans la Politique concernant les aliments et les boissons dans les écoles, élaborée par le gouvernement de l’Ontario. Cette politique comprend un ensemble de normes nutritionnelles visant à faire en sorte que les aliments et les boissons VENDUS dans les écoles soient plus sains.





Même si les aliments et les boissons que les enfants apportent à l’école ne doivent pas nécessairement satisfaire à ces normes nutritionnelles, cette politique peut être une bonne occasion pour vous et vos enfants de parler des aliments sains à consommer et de préparer un repas plus sain ensemble. Lorsque les enfants participent à la préparation des repas, ils sont plus susceptibles de les manger. Le Guide alimentaire canadien peut fournir les conseils dont vous avez besoin pour faire des choix plus sains.


Une façon d’envisager les aliments et les boissons

Le ministère de l’Éducation a travaillé avec des éducateurs, des diététistes professionnels, des administrateurs d’école et des traiteurs pour classer les aliments et boissons dans trois catégories en fonction de leur teneur en éléments nutritifs. Voici ces trois catégories :

Vendre le plus :

Les aliments et boissons de cette catégorie sont ceux qui contiennent le plus d’éléments nutritifs essentiels et le moins de sucre, de graisses et de sodium. Parmi les aliments et boissons qui peuvent être rangés dans cette catégorie, mentionnons les légumes frais, la compote de pommes non sucrée, le yogourt nature, le cheddar léger, les bagels à grains entiers, les pois chiches, les boulettes de viande maigre, les graines de citrouille, l’eau, le lait et le jus pur à 100 %.

Vendre moins :

Les aliments et boissons de cette catégorie contiennent certains éléments nutritifs essentiels mais sont aussi un peu plus riches en graisses, en sucre et/ou en sodium. Ce sont des aliments et boissons que vous pouvez savourer à l’occasion dans le cadre d’une alimentation saine. Les aliments et boissons qui peuvent être rangés dans cette catégorie comprennent les fruits secs, les chips de pommes de terre au four, les tortillas blanches, le maïs éclaté, le pudding à faible teneur en matières grasses, la charcuterie maigre et le café décaféiné (seulement dans les écoles secondaires).

Non permis :

Les aliments et boissons de cette catégorie apportent peu ou pas d’éléments nutritifs essentiels et contiennent beaucoup de graisses, de sucre et/ou de sodium. Parmi les aliments et boissons qui pourraient être rangés dans cette catégorie, mentionnons les frites, les roulés aux fruits, les pains au fromage, les beignets, la crème glacée, les ailes de poulet frites, les bâtonnets de poisson, les noix salées, les boissons énergétiques et le café.

Le ministère de l’Éducation a rédigé un Guide de référence rapide pour aider les fournisseurs de service alimentaire, les éducateurs et les parents à déterminer la catégorie à laquelle appartiennent les aliments et les boissons. Vous pouvez rechercher les produits dans ce guide et voir à quels critères leur teneur en éléments nutritifs doit satisfaire pour qu’ils soient inclus dans les différentes catégories.  


La règle du 80/20

Les aliments et les boissons qui seront vendus dans les cafétérias des écoles, dans les machines distributrices, dans les cantines, au cours d’événements faisant appel à des services de traiteurs, dans d’autres points de vente ainsi que dans le cadre d’autres programmes et événements devront suivre la règle 80/20. Cela signifie que 80 % des boissons et des aliments vendus devront appartenir à la catégorie Vendre le plus et pas plus de 20 %, à la catégorie Vendre moins.

Les produits classés dans la catégorie Vente non permise ne devront plus être vendus. Veuillez noter que les aliments et les boissons sont évalués séparément. Pour obtenir de plus amples renseignements sur ces catégories, cliquez ici.


Appliquer les normes : un exemple

Voici quelques conseils pour vous aider à déterminer dans quelle catégorie se classe un aliment ou une boisson. Ils peuvent vous être utiles si vous préparez un plat qui sera vendu dans le cadre d’un événement scolaire, comme une vente de pâtisseries :

Étape 1 : L’aliment ou la boisson doit répondre aux Normes relatives aux gras trans pour pouvoir être vendu. Pour calculer la teneur en gras trans, consultez la page 22 du Guide de référence rapide ou les ressources figurant ici. Vous pouvez également utiliser ce calculateur de gras trans (en anglais seulement).

Étape 2 : Déterminez le groupe ou le sous-groupe auquel l’aliment ou la boisson appartient. À partir de la page sept, le Guide de référence rapide dresse la liste des groupes et des sous-groupes dans lesquels se classent un certain nombre de produits courants.

Étape 3 : Utilisez le tableau de la valeur nutritive sur l’emballage de l’aliment ou de la boisson et comparez les chiffres avec les critères nutritionnels du groupe ou du sous-groupe correspondant. Pour obtenir de l’aide sur la lecture des étiquettes des aliments, consultez ces vidéos.

Étape 4 : Déterminez le groupe auquel appartient votre produit. Appartient-il à la catégorie Vendre le plus, Vendre moins ou Vente non permise?

Utilisons cette étiquette de compote de pommes non sucrée à titre d’exemple :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Étape 1 : Ce produit contient 0 g de gras trans. D’après le calculateur de gras trans, ce produit répond aux Normes relatives aux gras trans.

Étape 2 : La compote de pommes appartient au groupe alimentaire « Légumes et fruits », et au sous-groupe des « Légumes et fruits frais, surgelés, en conserve et déshydratés ».

Étape 3 : Comparez la teneur en lipides, en gras saturés et en sodium de la compote de pommes non sucrée avec les normes d’alimentation figurant dans le Guide de référence rapide. Pour que la compote de pommes se classe dans la catégorie Vendre le plus, elle doit contenir :

  • 3 g de lipides ou moins ET
  • 2 g de gras trans ou moins ET
  • 360 mg de sodium ou moins

Étape 4 : La compote de pommes entre dans la catégorie Vendre le plus.


En conclusion

La Politique concernant les aliments et les boissons dans les écoles permettra à vos enfants de faire des choix plus sains, favorisant ainsi leur apprentissage et leur croissance.

D’autres ressources pour mieux comprendre la Politique concernant les aliments et les boissons dans les écoles :

Ce que les parents doivent savoir au sujet de la Politique concernant les aliments et les boissons dans les écoles 

Idées de repas santé pour la nouvelle année scolaire

Vous pouvez demander... des aliments sains pour vos enfants 

 

Dernière mise à jour – octobre 10, 2016

Phone Icon

Les diététistes donnent des conseils fiables qui changent la vie sans se laisser influencer par les modes. Vous voulez libérer le potentiel de la nourriture? Communiquez avec une diététiste.